Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : signature d’un accord climatique entre la BADEA et l’African Risk Capacity

Contribuer aux efforts du continent africain dans la recherche de solutions résilientes à la lutte contre les changements climatiques, c’est l’objet du protocole d’accord entre la banque arabe pour le développement en Afrique (BADEA) et l’African Risk Capacity (ARC). Les documents ont été paraphés le 07 octobre 2022 en marge de l’Africa SME Champion forum tenu à Kampala, en Ouganda du 6 au 7 octobre 2022.

La banque arabe pour le développement en Afrique BADEA va contribuer aux efforts du continent africain dans la lutte contre les effets des changements climatiques. Le président de l’institution financière a procédé vendredi 7 octobre à la signature d’un protocole d’accord avec l’African Risk Capacity en marge à l’Africa SME champion forum qui s’est tenu du 6 au 7 octobre 2022  à l’effet de renforcer les capacités de l’African Risk capacity  dans la recherche de solutions résilientes aux conséquences des changements climatiques.

Le protocole d’accord que nous avons signé aujourd’hui avec le directeur général de la BADEA, s’inscrit dans la stratégie de partenariat entre l’Afrique et le monde arabe pour nous assurer que nous unissions nos forces et construisions une Afrique résiliente face au changement climatique qui, comme vous le savez, affecte les Africains et en particulier les communautés vulnérables. Nous nous sommes engagés à le faire et à nous assurer que nous donnons aux Africains les moyens de gérer les catastrophes de manière plus appropriée et plus durable. Nous parlons ici de sécheresses, de cyclones tropicaux et d’inondations, comme vous le voyez dans de nombreux pays africains. 

Ibrahima Cheikh Diong, Directeur General African Risk Capacity Group

Un acte qui dénote de la volonté de la BADEA de contribuer à la réalisation des promesses faites à L’Afrique pour s’adapter aux changements climatiques. Bien que pollueur négligeable selon les données scientifiques avec un taux maximal de 4%, l’Afrique subit de plein fouet les effets néfastes des changements climatiques avec entre autres manifestations: les inondations, les cyclones ou encore l’insuffisance alimentaire 

C’est le continent qui souffre le plus du changement climatique. C’est pourquoi nous voyons un potentiel de coopération très important entre nous et le groupe ARC, car le groupe ARC est l’institution africaine chargée de gérer les risques liés au changement climatique. Nous travaillons donc ensemble pour développer une plateforme qui nous permettra de mobiliser davantage de ressources non seulement en Afrique mais aussi dans le monde arabe afin d’aider les pays africains à mieux atténuer les risques liés au changement climatique.

Sidi Ould Tah, Directeur general de la BADEAMauritanie

Le rendez vous lors de la COP 27, la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, qui se tiendra en Égypte en novembre 2022, aboutira sur des échanges entre les deux institutions sur les attentes et propositions d’adaptation au changement climatique afin de fixer l’enveloppe du soutien de la BADEA à l’African risk capacity group.  

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com