Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Cameroun : 9,6 milliards de FCFA du FAD pour améliorer la gestion des finances publiques

Le Conseil d’administration du Fonds africain de développement, le guichet de prêt à taux préférentiel du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a octroyé un financement de 15,64 millions USD, soit 9,6 milliards de FCFA au Cameroun. Ces ressources sont destinées à mettre en œuvre le Projet d’appui à la gouvernance des finances publiques du pays à travers le renforcement de son environnement institutionnel et organisationnel de la gestion des finances publiques.

9,6 milliards de FCFA, c’est le montant du financement accordé au Cameroun par le Fonds africain de développement (FAD). Cet appui financier, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui à la gouvernance des finances publiques, devrait permettre au Cameroun de renforcer son environnement institutionnel et organisationnel de la gestion des finances. Ceci à travers la mobilisation accrue des recettes fiscales et la promotion de l’efficacité de la dépense publique.

« Le projet va appuyer la direction générale des impôts du Cameroun à élaborer et mettre en œuvre son plan de modernisation à travers la dématérialisation et la numérisation du système fiscal. Cela va permettre de renforcer l’efficacité de la mobilisation des recettes fiscales, d’élargir la base fiscale non-pétrolière et de mieux sécuriser les recettes en atténuant les risques de fraude et d’évasion fiscale. »

Communique du Fonds africain de (FAD)

De façon concrète, ce financement va contribuer à la mise en place d’un système d’analyse de l’efficacité, de la faisabilité, et de suivi-évaluation du budget d’investissement public. Un logiciel de suivi des projets sera également acquis à cet effet. Ce dernier devrait permettre d’élaborer un manuel de procédures d’examen des grands projets d’investissement et de renforcer le dispositif d’alerte contre les malversations économiques et les flux financiers illicites.

Si elles sont correctement mises en œuvre, elles permettront d’accroître la transparence dans la gestion des biens de l’État, de réduire la corruption et d’augmenter les recettes fiscales tout en facilitant le travail du service des impôts au Cameroun.

DR HUGHE NKOUTCHOU

Au Cameroun, 2 426,5 milliards de Fcfa de recettes fiscales non-pétrolières ont été collectés par les régies financières entre janvier et novembre 2022. Un chiffre en hausse de 20,3% par rapport à la même période en 2021. Et selon la Banque africaine de développement, l’amélioration de la gouvernance financière devrait permettre au pays de booster ses recettes fiscales.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com