Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sénégal : 9,6 milliards de FCFA générés chaque mois par le train express régional

Au Sénégal, le Train express régional a transporté jour près de 60.000 personnes depuis décembre 2021. Il a également généré des recettes tirées de ses activités se chiffrant à près d’un milliard de FCFA selon le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, qui  était à l’Assemblée nationale, samedi 26 novembre 2022, pour le vote du projet de budget de son ministère.

Ayant débuté ses rotations le 27 décembre 2021 au Sénégal, le Train express régional TER a généré des recettes collectées et déposées dans un compte séquestre s’élèvent à 9,6 milliards FCFA par mois à fin octobre 2022. S’agissant du nombre de passagers ayant été transportés par jour par le Ter, il s’élève à environ 60.000 note t-on auprès du ministère sénégalais des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement. 

“ En TER souffre de deux handicaps majeurs. Le premier est lié à l’application de tarifs sociaux extrêmement bas qui ne peuvent pas garantir une rentabilité suffisante. Et le deuxième tient au nombre de passagers qui était prévu à 100000 par jour, mais qui est aujourd’hui à seulement 60000. Si on fait la liaison entre ces deux manquements, on se rend compte que la rentabilité du TER devient problématique, surtout qu’on note aujourd’hui que le chiffre d’affaires dégagé parvient à peine à couvrir les charges mensuelles. “

Meissa BABOU, Économiste Sénégal

Le financement du TER n’a pas manqué d’impacter le niveau d’endettement du Sénégal qui s’élève à 73,2% du PIB en 2021. Sa première phase, s’élève à 780 milliards FCFA, dont 114 milliards FCFA pour les indemnisations des populations impactées. Quant aux  autorités de la ligne de chemin de fer, elles indiquent que les prix appliqués sont sociaux et ne permettent pas de couvrir les charges d’exploitation.

“ Le niveau de financement de 780 milliards de francs CFA est extrêmement élevé. Donc il impacte sur l’endettement du Sénégal. Si on doit refinancer la deuxième phase, on se rend compte que les problématiques de l’opportunité du financement d’un TER aussi coûteux reviennent sur la table.”

Meissa BABOU, Économiste Sénégal

 La ligne sera prolongée de 19 kilomètres,  sur le tronçon entre Diamniadio et Diass où se trouve l’aéroport international Blaise-Diagne de Dakar. Les travaux devront coûter 204 milliards de francs CFA .

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com